L’élégance est la seule beauté qui ne se fane jamais

S’équiper en quelques clics pour devenir pompier volontaire

bottes-rangers-equipements-pompier-volontaireMon fils aîné a eu 16 ans cet été et après avoir mûrement réfléchi, il a décidé de s’engager comme pompier volontaire. Avec mon mari, nous n’avons pas été étonnés car il en parlait assez souvent depuis deux ans. C’est donc tout naturellement que nous avons accepté sa décision. D’autant que nous sommes très fiers de lui et de son engagement. Mais je dois avouer que je ne suis pas forcément rassurée de savoir qu’il participera à des interventions risquées. Que voulez-vous, je suis une maman, on ne se refait pas ! Et il y a quelques jours, j’ai même été émue en le voyant mettre sa combinaison, essayer ses bottes et ses rangers.

Un bel engagement, mais non sans danger

Quand j’ai vu mon fils avec sa tenue de sapeur, j’ai vraiment pris conscience qu’il avait grandi et qu’il devenait adulte. Bien qu’il soit encore un adolescent, il entre progressivement dans le monde des adultes. Et sa décision de rejoindre une caserne en tant que volontaire montre bien qu’il n’a pas plus peur d’avoir des responsabilités. Comme je le précisais précédemment, cette envie de s’engager ne date pas d’hier. Il avait déjà évoqué le sujet il y a deux ans. Entre temps, il s’était bien renseigné et avait pu discuter avec plusieurs sapeurs. Avant même de déposer sa candidature, il connaissait par cœur les éléments composant sa future tenue. Il est incollable sur les casques, sur les divers modèles de bottes de pompier qui existent, sur les rangers qu’il faut porter lors d’intervention …etc.

Les bottes, des équipements indispensables

En effet, parmi les EPI que doivent porter les pompiers lors de missions, on retrouve les bottes ou les rangers, cela dépend des interventions. Dans tous les cas, ces protections des pieds sont fabriquées avec des matériaux résistants à l’abrasion et répondent parfaitement aux besoins des sapeurs. Elles sont aussi confortables et ne les gênent pas dans leurs mouvements. La caserne que mon fils rejoint commande ces équipements sur une boutique en ligne. C’est plus pratique et cela leur permet aussi de trouver plus facilement leur matériel. En outre, les produits sont de qualité, conformes aux normes en vigueur et performants (en savoir plus).
En tout cas, je suis sûre d’une chose, je ne serai sans doute pas tranquille lors des premières interventions de mon fiston ! Je crois qu’il ne faudra pas que je reste à la maison, sinon je risque de tourner en rond.

Laisser une réponse

*