L’élégance est la seule beauté qui ne se fane jamais

Ouvrir un petit commerce et redonner vie à son quartier

bar-tabac-fonds-commerceSi vous habitez dans une grande ville, vous avez déjà dû remarquer que certains quartiers étaient plus vivants que d’autres. Et parfois, il suffit de peu de choses pour apporter du dynamisme. Seulement, il faut s’en donner la peine et les moyens. On ne peut pas améliorer la situation en deux jours, cela demande du temps.

Développer la proximité entre les habitants

Quand on travaille et qu’on rentre tard chez soi le soir, on n’a pas forcément envie d’aller faire des courses dans son quartier. On croise ses voisins sans le voir et cela n’aide pas à créer du lien. C’était le cas dans la ville où vivait ma grand-mère. Et elle trouvait dommage qu’il n’y ait plus de lieux où les habitants pouvaient se retrouver et discuter. Successivement, le boulanger et le boucher ont fermé et il ne reste plus qu’une toute petite épicerie. Mais il y a six mois, les choses ont évolué. Un fonds de commerce en vente depuis des années a enfin été racheté. Et le nouveau propriétaire savait déjà ce qu’il comptait en faire puisqu’il désirait ouvrir un bar-tabac. Certes, ce n’est pas l’idée du siècle, mais elle a fait ses preuves dans d’autres quartiers.

Un lieu de rencontre

Bien sûr, vous allez me dire que les bars-tabacs à Rouen ne manquent pas. Mais celui-là est un peu différent des autres, du moins à mon envie. L’ambiance y est plus conviviale et chaleureuse. Tous les mois, une soirée est organisée pour permettre aux habitants de se rencontrer et de passer du temps ensemble.
En quelques mois, cette petite partie de la ville est devenue bien plus animée. L’achat d’un autre fonds de commerce a été fait par un charcutier-traiteur. Son magasin devrait ouvrir d’ici deux semaines et il est très attendu par ma grand-mère qui est très gourmande.

Laisser une réponse

*