L’élégance est la seule beauté qui ne se fane jamais

Le défibrillateur, un appareil que l’on peut aussi utiliser sur des enfants

Samedi dernier, une formation aux premiers secours était organisée dans ma commune par la mairie et une association. Je n’avais pas prévu d’y aller mais mon mari souhaitait y participer alors j’y suis allé avec lui. Ce fût très enrichissant car j’ai appris les gestes qui sauvent et comment me servir d’un défibrillateur. D’ailleurs, j’ai découvert qu’on pouvait l’utiliser sur des enfants. Je l’ignorais complètement, donc j’ai bien fait de suivre les conseils de mon mari et d’assister à cette séance d’initiation. De plus, les formateurs étaient très pédagogues et à la fin, nous avons pu discuter avec eux et leur poser toutes nos (nombreuses !) questions.

Est-ce qu’il y a des précautions à prendre ?

J’avais de vagues connaissances des premiers secours qui avaient grandement besoin d’être mises à niveau ! Donc je suis contente d’avoir participé à cette formation. D’autant que si je n’y étais pas allée, je n’aurais pas su que les DAE étaient également adaptés aux enfants. Etant maman, c’est une information très importante pour moi ! Néanmoins, il y a quelques précautions à prendre. En fait, si le défibrillateur est doté d’électrodes pour les enfants, il faut les utiliser en priorité. Si ce n’est pas le cas, les électrodes pour les adultes conviennent parfaitement mais il faut les positionner différemment. On doit en mettre une devant, au milieu du thorax et la seconde derrière, entre les omoplates et donc, au milieu du dos. Après les avoir connectées, il suffit de suivre les instructions de l’appareil et d’effectuer la défibrillation si c’est nécessaire (voir les instructions sur ce site).

Un dispositif qui peut être utilisé sur tout le monde …

Quand j’y réfléchis, cela me semble assez logique qu’un défibrillateur convienne à toute personne, des jeunes enfants aux seniors en passant par les trentenaires. Si on devait se servir d’un modèle spécifique pour certaines populations, ce serait vraiment compliqué et coûteux. Cependant, je pensais qu’il existait des modèles dédiés aux bambins que seuls les professionnels possédaient. Et donc, en cas d’arrêt cardiaque, il fallait uniquement faire un massage en attendant l’arrivée des secours. J’étais mal informée ce qui prouve bien qu’il était temps que je suive une formation !

Laisser une réponse

*